Réussir ses examens: une question de préparation

Vous aimeriez faire vos examens en toute confiance et, surtout, en toute connaissance de cause? Voici quelques conseils pour une préparation efficace diminuant, par le fait même, le stress et la fatigue.

150407_PreparationExamens

Commencer l’étude deux semaines avant

Deux semaines à l’avance, on met les bouchées doubles: c’est le sprint final! Commencez à intégrer les notions qui seront à l’examen. Planifiez un horaire d’étude avec des périodes prédéterminées (pour éviter d’étudier n’importe quand et être intellectuellement sur le qui-vive, ce qui provoque un stress de performance). Alternez les matières pour ne rien négliger et exploitez vos périodes d’efficacité. La grille hebdomadaire aide à organiser le tout.

Référez-vous à l’article Cinq astuces pour un trimestre réussi pour appliquer la méthode 40-10-10 qui opère à trois niveaux: efficacité, concentration et motivation.

Comprendre avant de mémoriser

Avant de mémoriser une notion, une définition, une formule, assurez-vous de comprendre les concepts ciblés, le contexte dans lequel ils se situent et leur fonction (ou utilité). La mémorisation sera facilitée, car les connaissances auront un sens. Pendant cette opération, poussez plus loin les notions abordées, car l’examen porte souvent à faire des liens et à approfondir ce qui a été vu en classe. Ainsi, vous ne vous direz pas «On n’a jamais vu ça!» L’enseignant vous fait comparer deux variables: que se passerait-il si vous en compariez trois? Créez vos propres exemples si l’enseignant a tendance à les multiplier. Ainsi de suite…

Mettre les éléments en contexte est une opération essentielle pour minimiser les trous de mémoire à l’examen. En cas d’oubli, vous pourrez facilement vous rappeler le thème du cours et les notions connexes, donc l’information égarée devrait faire surface.

Cibler l’essentiel

Évidemment, la qualité du temps passé en classe à décoder les indicateurs d’importance utilisés par votre enseignant (comme le temps accordé à une notion et les résumés ou rappels en début et fin de cours) est précieuse. Malheureusement, l’attraction lunaire ou cellulaire l’emporte parfois… Bouée de sauvetage: le plan de cours. Les sections «objectifs généraux» et «spécifiques» présentent ce que vous devez maîtriser au final. Faire une table des matières de chaque cours en indiquant les grands titres offre une vision d’ensemble qui permet de tester votre mémoire lors de la révision.

Varier ses techniques d’étude et être actif

Qui a dit que pour bien étudier il faut être assis et silencieux? N’est-ce pas plutôt une merveilleuse façon de tomber endormi? Étudiez debout ou sur un ballon suisse, à voix haute, en gesticulant comme si vous expliquiez les notions à autrui… Le cerveau est une «machine» performante qui a besoin de stimuli pour se concentrer. Étudier est une activité exigeante et souvent trop lente pour ce que le cerveau peut ou veut faire… Plus vous variez vos techniques d’étude et êtes actif, moins votre cerveau tente de combler les vides en s’égarant.

À l’approche des examens, planifier des périodes de révision en petit groupe (d’une durée fixe et avec des questions composées à l’avance) est astucieux pour valider votre compréhension, échanger et vulgariser. Si vous arrivez à expliquer quelque chose dans vos mots (sans manuel ni notes de cours), le succès vous attend!

Près de l’examen: révision générale

Donnez-vous comme objectif d’être en forme pour l’examen. Si vous y arrivez épuisé physiquement et intellectuellement, il sera difficile d’exploiter votre plein potentiel. La fatigue nerveuse peut créer des oublis ou vous donner l’impression qu’il y a des pièges. Évitez le bourrage de crâne de dernière minute et misez sur une révision générale près du grand moment.

Finalement, pour conserver votre motivation pendant cette période intense, planifiez-vous une récompense ultime (une virée de magasinage entre copines, un potluck avec vos amis, binge watcher la toute dernière saison de votre série préférée…). Un examen, par définition, est «une épreuve que subit un candidat». Pourquoi ne serait-ce pas plutôt un défi, votre Ironman intellectuel?

Les Services aux étudiants (SAE) offrent une série d’ateliers gratuits pour vous aider à être plus performants: gestion du temps, préparation et passation d’examens, cartes heuristiques, Korsa (pour la gestion du stress) lecture et prise de notes efficaces et initiation aux logiciels Word, Antidote et PowerPoint.

Besoin d’un coup de pouce supplémentaire pour y arriver? Contactez Veronique.Myre@uqtr.ca, conseillère aux activités étudiantes (équipe du Soutien à l’apprentissage)