L’UQTR remet 13 prix honorifiques à l’occasion de sa cérémonie Distinction

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a présenté le 16 mars sa cérémonie Distinction UQTR, au cours de laquelle 13 prix honorifiques ont été attribués à des membres de la communauté universitaire.

Cérémonie Distinction UQTR 2017

Prix d’excellence en recherche

Lyne Cloutier.

Lyne Cloutier.

Œuvrant au Département des sciences infirmières, la professeure Lyne Cloutier s’est vu octroyer le Prix d’excellence en recherche pour la qualité et l’ampleur de sa production scientifique, tout particulièrement dans le domaine de l’hypertension artérielle. Reconnue jusque sur la scène internationale et agissant activement au sein de plusieurs associations, elle offre aussi un encadrement de premier plan aux étudiants qui se joignent à ses équipes de recherche.

 

 

 

Carl Lacharité.

Le Prix d’excellence en recherche a également été remis au professeur Carl Lacharité (psychologie) qui dirige avec brio le Centre d’études interdisciplinaires sur le développement de l’enfant et la famille. Communicateur scientifique prolifique et chercheur novateur, il rayonne ici et à l’étranger, favorisant le partage des expertises sur le thème du soutien à la parentalité. Il contribue aussi de façon exceptionnelle à la formation de la relève en recherche.

 

 

Jean-Marie Miron.

Prix d’excellence en enseignement

Professeur au Département des sciences de l’éducation, M. Jean-Marie Miron a reçu le Prix d’excellence en enseignement pour ses réalisations pédagogiques novatrices ainsi que son dévouement exemplaire envers ses étudiants. Ces derniers apprécient de façon éloquente son enseignement, la variété et l’originalité de ses approches pédagogiques, sa généreuse disponibilité ainsi que son soutien sans faille à leur réussite.

 

 

Sylvie Auger.

Conceptrice de nombreux outils pédagogiques et d’apprentissage du français, la chargée de cours Sylvie Auger (École internationale de français) a également obtenu le Prix d’excellence en enseignement. Appréciée pour son engagement et la qualité de ses cours, elle sait transmettre sa passion du français à des étudiants venus de partout dans le monde. Elle se distingue aussi pour sa contribution à la création de nouveaux programmes de formation.

 

 

Hélène Marcotte.

Prix d’excellence en direction académique

Directrice du Département de lettres et communication sociale, la professeure Hélène Marcotte se distingue pour ses pratiques de gestion exemplaires, empreintes d’humanisme, de collégialité, d’intégrité et de rigueur. L’ampleur de ses réalisations, ses qualités de rassembleuse, sa contribution au rayonnement de son département et son parcours exceptionnel de gestionnaire lui ont valu l’obtention du Prix d’excellence en direction académique.

 

Prix de la direction pour l’excellence de la prestation du travail

L’équipe du campus UQTR de Drummondville.

Le volet «équipe» du Prix de la direction pour l’excellence de la prestation du travail a été décerné à l’équipe du campus de Drummondville. Engagée, proactive, créative, cette équipe a su relever le défi d’instaurer une vie universitaire riche et dynamique sur le nouveau campus. L’union des forces de chacun et le travail en transversalité, dans un souci d’efficience et d’amélioration continue, ont permis le développement d’un fort sentiment d’appartenance et de fierté.

Sylvain Benoit.

L’UQTR a aussi attribué un Prix de la direction pour l’excellence de la prestation du travail (volet individuel – gestionnaire) à M. Sylvain Benoit, directeur du Bureau de l’international et du recrutement. Gestionnaire innovant, il a su accélérer l’internationalisation de l’Université et le développement de partenariats à l’étranger. Il a fait preuve d’une sensibilité exemplaire aux enjeux internationaux et interculturels liés à la mission universitaire, fournissant des efforts constants à la promotion de l’éducation internationale.

 

 

Nathalie Dauphinais.

Le Prix de la direction pour l’excellence de la prestation du travail a également été octroyé ex æquo à Mmes Nathalie Dauphinais et Johanne Bondu, pour le volet «individuel – employé».

Agente de recherche aux Services aux étudiants, Mme Dauphinais a fait preuve d’un travail de grande qualité et d’un esprit novateur dans la réalisation de projets liés au soutien des étudiants en situation de handicap. Œuvrant sans relâche à modifier les perceptions et à sensibiliser la communauté universitaire, elle a eu un impact majeur sur l’amélioration de l’expérience étudiante et de la vie sur le campus.

 

Johanne Bondu.

Pour sa part, la conseillère en ressources humaines Johanne Bondu a mené avec une compétence exceptionnelle des dossiers majeurs et délicats, en collaboration avec les différents acteurs de l’UQTR et du réseau de l’Université du Québec. Travaillant avec efficacité, efficience et respect, elle a réalisé ses projets en faisant montre de rigueur, d’innovation et d’un grand esprit de collaboration.

 

 

 

Al Hassania Khouiyi.

Prix vie étudiante

Étudiante à la maîtrise en lettres (communication sociale), Al Hassania Khouiyi a obtenu le Prix vie étudiante pour son implication active auprès des étudiants internationaux, à l’École internationale de français ainsi qu’au sein de plusieurs organismes étudiants (comité multiculturel, radio campus, banque alimentaire, Association générale des étudiants, etc.).

 

 

Carol-Ann Rouillard.

Pour sa part, la doctorante Carol-Ann Rouillard (lettres – communication sociale) s’est vu remettre le Prix vie étudiante en raison de ses nombreuses réalisations à l’UQTR, notamment à l’Association générale des étudiants (présidente en 2012-2013), au Centre d’aide en français, au Groupe des médias étudiants, au Groupe d’actions femmes, aux activités d’intégration des nouveaux étudiants ainsi qu’à la sous-commission de la recherche. Elle a aussi œuvré au conseil exécutif des étudiantes sages-femmes québécoises et au Festival international de la poésie.

 

Guy François Valery Ayissi Eyebe.

Le Prix vie étudiante a également été décerné à M. Guy François Valery Ayissi Eyebe, doctorant en génie électrique. Fondateur et président du comité multiculturel de l’Université, il s’est aussi impliqué au sein de nombreux comités de l’UQTR (réussite scolaire, prix d’excellence en recherche, Association syndicale des travailleurs étudiants, retrouvailles des diplômés, etc.), ainsi qu’à l’extérieur du campus (Étudiants de la Mauricie, citoyens du monde; Forum social mondial de Montréal).

 

 

Pierre Morin.

Pierre Morin (certificat en gestion des ressources humaines) a aussi été récompensé d’un Prix vie étudiante. Il s’est illustré notamment à titre de président de l’Association générale des étudiants hors campus ainsi que de membre du conseil d’administration et du comité exécutif de l’UQTR. À l’externe, il s’est démarqué pour ses conférences auprès de jeunes du secondaire ainsi que dans l’organisation et l’encadrement d’équipes de hockey et de baseball.