Lancement collectif 2017 – Découvrez les récents ouvrages des membres de notre communauté!

Au cours des prochaines semaines, nous vous ferons découvrir les plus récents ouvrages des auteurs de la communauté universitaire de l’UQTR. Pour débuter, nous vous présentons les publications de Sébastien Charles, Marie-Claude Larouche, Luc Ostiguy, Marc André Bernier et Serban Ionescu.

 

Academic scepticism in the sevelopment of early modern philosophy
Sous la direction de Sébastien Charles (Décanat de la recherche et de la création, UQTR) et Plínio Junqueira Smith.

Ce volume montre comment les philosophes modernes, de Montaigne à Hume, ont utilisé le scepticisme académique pour construire leur propre vision du scepticisme ou s’en sont servis pour s’opposer au dogmatisme de l’époque, en particulier cartésien. Le livre propose une analyse détaillée des principaux auteurs modernes intéressés par la question, tels que Sanches, Charron, La Mothe Le Vayer, Bacon, Gassendi, Descartes, Malebranche, Pascal, Foucher, Huet et Bayle. De plus, il procure une description précise du rôle joué par le scepticisme académique à l’âge classique. Bref, ce volume fournit un contrepoint à la lecture habituelle du scepticisme offerte par Richard Popkin, et permet d’obtenir au final une vision équilibrée de l’importance des deux courants sceptiques à la période moderne.
Découvrez-en plus sur cet ouvrage!

 Éveil et enracinement, Approches pédagogiques innovantes du patrimoine culturel
Marie-Claude Larouche (Département des sciences de l’éducation, UQTR),  Joanne Burgess (UQAM) et Nicolas Beaudry (UQAR)

 Du primaire à l’université, l’exploitation des ressources patrimoniales à des fins pédagogiques semble susciter un intérêt grandissant chez les enseignants et formateurs. La richesse et la diversité du patrimoine culturel les conduisent à envisager des formules pédagogiques originales, dans différents contextes d’enseignement, pour répondre à des objectifs très divers. Au-delà des moyens et des méthodes pédagogiques, ce patrimoine et les traces du passé qui le constituent permettent d’appuyer un enseignement sur l’expérience d’une communauté; aux élèves et aux étudiants, ils permettent de s’éveiller à cette expérience, d’y ancrer des apprentissages et de l’investir pour s’inscrire dans sa continuité.
Découvrez-en plus sur cet ouvrage!

 

Le français québécois aujourd’hui
Luc Ostiguy (Département de lettres et communication sociale, UQTR) et Kristin Reinke.

Ce manuel présente la principale variété de français nord-américain, le français québécois. À travers une approche variationniste, il expose les caractéristiques de cette variété nationale autonome et les dynamiques sociolinguistiques qui lui sont propres. Illustré de nombreux exemples, l’ouvrage tient compte des évolutions sociolinguistiques les plus récentes ainsi que des dernières mesures d’aménagement linguistique. À la fin de chaque chapitre se trouvent des questions de récapitulation ainsi que des exercices d’analyse de langue parlée afin d’assurer aux étudiants une certaine autonomie dans leur apprentissage de la matière.
Découvrez-en plus sur cet ouvrage!

 

 

Renaissances de la rhétorique. Perelman aujourd’hui
Sous la direction de Marc Angenot, Marc André Bernier (Département de lettres et communication sociale, UQTR) et Marcel Coté.

Destinée depuis l’Antiquité à assurer l’éducation à la parole, la rhétorique a longtemps été placée au coeur des parcours d’apprentissage. Si les XIXe et XXe siècles l’avaient souvent réduite à un verbiage enjôleur, elle a retrouvé, de nos jours, sa pertinence pédagogique et théorique. Sa redécouverte constitue même l’un des phénomènes majeurs de la vie intellectuelle de notre temps. Nous devons cette renaissance à Chaïm Perelman et au rayonnement exceptionnel dont a joui son Traité de l’argumentation, qui en fait l’un des grands novateurs du XXe siècle. Cet ouvrage souligne cet apport décisif de l’éminent philosophe belge en proposant une synthèse des perspectives qu’il a ouvertes, depuis le droit et les sciences politiques jusqu’aux études littéraires et aux sciences de la communication. 
Découvrez-en plus sur cet ouvrage!

 

Résiliences, ressemblances dans la diversité
Sous la direction de Serban Ionescu (Département de psychologie, UQTR)

Au cours des siècles, le mot résilience a franchi les frontières de la langue de tous les jours et est entré progressivement dans le vocabulaire de domaines très différents. Si son emploi en psychologie est relativement bien connu du public, le fait que de nombreux autres spécialistes l’aient adopté reste ignoré. Le grand pouvoir de pénétration du mot résilience intrigue et soulève des questions. Pourquoi la métaphore du «rebondissement» intéresse-t-elle, attire-t-elle tant? Pourquoi arrive-t-elle à se nicher dans des champs épistémiques très différents? Qu’apporte-t-elle aux chercheurs et aux praticiens œuvrant dans les champs où elle a été adoptée?
Découvrez-en plus sur cet ouvrage!

 

 

Vous voulez en connaître davantage sur les ouvrages ou sur le Lancement collectif? Visitez le site web du Lancement à l’adresse www.uqtr.ca/lancementcollectif