Le site des activités des étudiants
et du personnel de l'UQTR

Important colloque sur les enjeux culturels au Québec

– Maillage entre chercheurs et professionnels de la culture –

160427_Colloque_Franco-Quebecois1

De gauche à droite: Robert Aubin, député de Trois-Rivières, Yvon Noël, directeur du Musée québécois de culture populaire, Maryse Paquin, professeure au Département d’études en loisir, culture et tourisme de l’UQTR, Danielle Dubé, directrice du renouvellement de la Politique culturelle du Québec, et Daniel McMahon, recteur de l’UQTR.

Les plus récentes tendances de la recherche dans le domaine des politiques culturelles, des interventions et des initiatives participatives, de même que les meilleures pratiques professionnelles de médiation culturelle recensées dans les institutions et organisations culturelles, seront au cœur du colloque franco-québécois «Essor de la vie culturelle au 21e siècle», qui se tiendra du 26 au 28 avril, au Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières.

Plus d’une centaine de participants sont attendus à ce colloque international qui est le plus important événement du genre jamais organisé par le Département d’études en loisir, culture et tourisme de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Le programme du colloque comporte plusieurs conférences de chercheurs et de professionnels œuvrant aux paliers local, régional, provincial et fédéral. Également, plusieurs personnalités du monde culturel et gouvernemental sont présentes en vue de participer aux débats et échanges qui s’annoncent des plus prometteurs.

Selon la professeure titulaire Maryse Paquin, du Département d’études en loisir, culture et tourisme, l’annonce, en juin 2014, par la ministre de la Culture et des communications Hélène David, de procéder au renouvellement de la Politique culturelle québécoise, après 22 ans d’existence, a été le l’élément déclencheur de ce colloque.

«Puisque la mission du Département d’études en loisir, culture et tourisme vise à former des professionnels qui savent établir les conditions nécessaires à une expérience optimale en loisir, culture et tourisme chez les publics, l’occasion était belle d’impliquer les étudiants dans ce beau projet de rencontre franco-québécoise. À preuve, plus du tiers des effectifs étudiants du Département y est impliqué, dont un projet d’intervention communautaire (PICOM). Ce projet a constitué pour eux une formidable occasion d’apprentissage».

La tenue de ce colloque a été rendue possible grâce à la collaboration du Laboratoire Litt&Arts de l’Université Grenoble-Alpes, Culture pour tous et le Groupe de recherche sur la médiation culturelle.