L’UQTR développe un nouveau partenariat avec l’Argentine

Du 14 au 25 septembre dernier, l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a eu le plaisir d’accueillir Sebastián Rodríguez, professeur titulaire au Département Ingénierie des systèmes d’information à la Facultad Regional Tucumán de l’Universidad Tecnológica Nacional en Argentine. Il a pu, lors de son séjour, explorer des pistes de collaborations avec Adel Omar Dahmane, professeur titulaire au Département de génie électrique et génie informatique de l’UQTR.

Sebastián Rodríguez, professeur titulaire au Département Ingénierie des systèmes d’information à la Facultad Regional Tucumán de l’Universidad Tecnológica Nacional en Argentine et Adel Omar Dahmane, professeur titulaire au Département de génie électrique et génie informatique de l’UQTR.

Sebastián Rodríguez, professeur titulaire au Département Ingénierie des systèmes d’information à la Facultad Regional Tucumán de l’Universidad Tecnológica Nacional en Argentine et Adel Omar Dahmane, professeur titulaire au Département de génie électrique et génie informatique de l’UQTR.

Le professeur Rodríguez a pris connaissance, lors de ces quelques jours avec nous, de ce que l’UQTR avait à offrir tant du point de vue de la formation que de la recherche; première étape essentielle afin de tisser des liens entre les deux universités. «Suite à la visite du professeur Dahmane à notre faculté en juin dernier et aux échanges sur nos activités de recherche, un des objectifs de ma visite est l’établissement d’une collaboration durable. Nos deux domaines de recherche sont différents et il aurait été difficile de nous croiser dans des conférences internationales. Grâce à ces échanges, nous avons pu constater la complémentarité dans nos activités de recherche que nous souhaitons explorer» nous raconte-t-il. M. Rodríguez a également profité de sa présence sur le campus pour visiter l’Institut de recherche sur l’hydrogène: «Même si la recherche sur l’hydrogène n’est pas mon domaine, je vais pouvoir contacter des collègues qui pourraient être intéressés par des collaborations avec l’UQTR.» Le professeur Dahmane voit cela d’un très bon œil : «Plus M. Rodríguez connaît ce qui se fait ici en termes de formation et de recherche, mieux il sera placé pour nous représenter à l’international. Il devient en quelque sorte l’ambassadeur de l’UQTR en Argentine.»

Pour la première étape de la collaboration entre la Facultad Regional Tucumán, de l’Universidad Tecnológica Nacional, et l’UQTR, les deux professeurs prévoient mettre en place des échanges de doctorants, pour ensuite élargir les collaborations à la maîtrise et au baccalauréat.

Sebastián Rodríguez lors d'une conférence à l'UQTR sur l’approche organisationnelle pour la modélisation des multi-agents.

Sebastián Rodríguez lors d’une conférence à l’UQTR sur l’approche organisationnelle pour la modélisation des multiagents.

Une visite fructueuse

Finalement, l’expertise du Bureau de l’international et du recrutement (BIR) a été mise à contribution pour répertorier les bourses de séjours d’études ou de recherche offertes aux étudiants argentins ainsi que les possibilités de financement de projets de recherche conjoints. «L’exercice a été très concluant» s’enthousiasme Anabel Demers, conseillère en développement international au BIR, qui voit déjà les retombées concrètes : «Après une seule rencontre, nous nous sommes déjà entendus pour soumettre la candidature d’un étudiant argentin à l’UQTR dans le cadre du Programme des futurs leaders des Amériques (PFLA).» Comme quoi l’avenir s’avère prometteur.

En terminant, le professeur Rodríguez tenait à livrer ce message : «J’ai bien aimé l’UQTR, c’est clairement une très très bonne université. La formation est très bonne à tous les cycles, c’est évident et je tiens à remercier tous les services ainsi que le professeur Dahmane pour l’accueil et tous les efforts qui ont été déployés à mon endroit afin de rendre mon séjour des plus agréables et productif.»