Maude Josée Blondin obtient la bourse Claudette MacKay-Lassonde

Cet article a été rédigé par Nathalie Marchand des Services aux étudiants

Maude Josée Blondin, candidate au doctorat en génie électrique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), a obtenu la bourse Claudette MacKay-Lassonde de la Fondation commémorative du génie canadien (FCGC).

Maude Josée Blondin est candidate au doctorat en génie électrique à l'UQTR.

Maude Josée Blondin est candidate au doctorat en génie électrique à l’UQTR. Photo Annie Brien.

C’est en 1990, à la mémoire des 14 étudiantes décédées tragiquement à l’École Polytechnique, que la FCGC fut fondée par Claudette Mackay-Lassonde et ses collègues ingénieurs, afin d’encourager les femmes à faire carrière en génie en leur remettant des bourses d’études et des prix.

Depuis 2002, c’est en l’honneur de feu Mme Mackay-Lassonde, qu’une bourse de 15 000$ est remise chaque année à une étudiante inscrite à temps plein dans un programme de doctorat en génie au Canada.

Cette bourse est destinée aux femmes qui agissent comme des ambassadrices, leaders et modèles au sein de la profession d’ingénieur auprès d’autres étudiantes qui rêvent aussi d’embrasser cette profession.

Voilà qu’en 2015, Maude Josée Blondin, doctorante en génie électrique à l’UQTR s’est vu remettre la prestigieuse bourse canadienne Claudette MacKay-Lassonde. Bien que ses résultats scolaires parfaits à la maîtrise et au doctorat impressionnent, c’est plutôt la qualité de son implication qui a séduit le jury. Pour ne citer que quelques-unes de ses implications faisant rayonner sa profession, Maude Josée a organisé des mini laboratoires de génie électrique pour les enfants du Centre de la petite enfance fréquenté par ses propres enfants. À titre de mentor, elle a également développé du matériel scolaire supplémentaire pour rendre la matière plus accessible et ainsi aider ses collègues de classe éprouvant des difficultés.

Elle s’est impliquée dans son comité de programme au premier cycle, ainsi qu’aux cycles supérieurs. Elle a été élue membre exécutif (étudiant) de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers et finalement a été élue représentante sectorielle sur le comité du Centre-du-Québec de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Son rôle dans ce dernier comité est de faire la promotion de la profession.

Bravo à Maude Josée Blondin, une femme très inspirante, passionnée et déterminée qui fait rayonner sa profession et l’UQTR.

Pour en apprendre davantage sur les programmes de bourses offerts à l’UQTR, veuillez consulter le site des Services aux étudiants