Des étudiants réalisent un PICOM en pédiatrie sociale

Le 22 juin dernier, le Centre de pédiatrie sociale de Trois-Rivières (CPSTR) inaugurait ses nouveaux locaux situés au 500, boulevard du St-Maurice. Lors de cette conférence de presse, les étudiants ayant aménagé la salle d’accueil ainsi que la salle multifonctionnelle dans le cadre d’un PICOM ont pu présenter le fruit de leur travail.

À l’arrière : Alain Lemieux, président du CPSTR, Marleen Baker, chargée de cours, Camille Joanisse et Jean-Philippe Ferron, étudiants en psychologie, Arlette Kendjo, étudiante en santé et sécurité aux travail. À l’avant : Marie-Anne Genest-Roy, étudiante en psychologie, Barbara Jacques, étudiante en enseignement en adaptation scolaire et sociale au secondaire, Céline Lemay, coordonnatrice des PICOM et Émilie Fleurent-Auger, coordonnatrice clinique au CPSTR.

À l’arrière : Alain Lemieux, président du CPSTR, Marleen Baker, chargée de cours, Camille Joanisse et Jean-Philippe Ferron, étudiants en psychologie, Arlette Kendjo, étudiante en santé et sécurité aux travail. À l’avant : Marie-Anne Genest-Roy, étudiante en psychologie, Barbara Jacques, étudiante en enseignement en adaptation scolaire et sociale au secondaire, Céline Lemay, coordonnatrice des PICOM et Émilie Fleurent-Auger, coordonnatrice clinique au CPSTR.

Les étudiants avaient reçu le mandat d’aménager ces salles de façon à favoriser le développement psychomoteur, le langage et la socialisation chez les enfants. Cette équipe multidisciplinaire a pu compter sur le soutien de Mme Marleen Baker, chargée de cours au Département de psychologie, ainsi que sur la coordonnatrice clinique du CPSTR, mme Émilie Fleurent-Auger.

Tout le projet a été pensé en fonction des enfants et des familles qui fréquenteront ce centre dans le futur. Le CPSTR et l’UQTR sont très fiers du travail de ces étudiants qui ont mis plusieurs centaines d’heures pour aménager les locaux afin de les rendre stimulants et chaleureux, malgré un budget très restreint.

Rappelons que le CPSTR a comme mission de promouvoir la santé globale en fournissant des services médicaux et sociaux à des enfants vivant dans des contextes de vulnérabilité. Des services de soutien et des services sociaux sont offerts aux enfants, aux parents et aux personnes significatives auprès de l’enfant.