Un Picom en génie pour Biathlon Mauricie

Cinq étudiants en génie ont réalisé un projet d’intervention dans la communauté, plus communément appelé Picom, à l’automne dernier. L’organisme partenaire, Biathlon Mauricie, est un centre récréotouristique multifonctionnel situé sur le site de l’ancien centre de ski de Mont-Carmel. La mission de cet organisme est de restaurer la montagne en y offrant des activités sportives tels le biathlon, des sentiers pédestres, du ski de fond et du ski de montagne. Nos étudiants ont pu contribuer concrètement à cette mission en apportant leur soutien au niveau électrique et santé/sécurité du site. Le tout a été réalisé grâce à l’accompagnement et la supervision du professeur en génie électrique Mamadou Lamine Doumbia.

Michel Bédard, étudiant en génie électrique, Mamadou Lamine Doumbia, professeur au Département de génie électrique et génie informatique, Samuel Hardy, étudiant en génie électrique, Sylvie Pronovost, présidente directrice générale de Biathlon Mauricie, Gabriel Gagnon-Fortier, étudiant en génie électrique, Lysa Bergeron, agente de projets pour Biathlon Mauricie, Louis-Philippe Redaud, étudiant en génie industriel, Jayson De Rubertis, étudiant en génie électrique.

La problématique soulevée par Biathlon Mauricie était reliée aux coûts en électricité pour chauffer les bâtiments: salle de tir, salle de réception ancestrale, centre administratif et autres. Cela affecte considérablement leur développement et leur rentabilité. Les étudiants avaient donc comme mission de:

  • Analyser les activités et installations actuelles;
  • Évaluer les besoins énergétiques;
  • Proposer une solution de satisfaction des besoins énergétiques en considérant les options d’efficacité énergétique et d’intégration de sources d’énergie renouvelable;
  • Explorer les opportunités de subventions dont Biathlon Mauricie pourra bénéficier au niveau municipal, régional et national.

De façon très concrète, ce Picom a permis à l’équipe de concevoir les plans électriques de différents bâtiments, de faire des vérifications et recommandations au niveau des normes de santé et sécurité du site, de conseiller l’organisme en vue d’alimenter les bâtiments secondaires en électricité et de brancher le système d’incendie. De plus, le rapport remis à Biathlon Mauricie permettra d’aller chercher du financement pour faire une mise à niveau de certains bâtiments du point de vue énergétique. Tout cela représente une valeur très importante pour la directrice de l’organisme, Sylvie Pronovost.

Un étudiant impliqué dans le projet, Michel Bédard, mentionne: «Dans l’ensemble, l’expérience a été très intéressante. Nous estimons que l’université se doit d’être en contact avec les entrepreneurs de la région. Une aide mutuelle peut être apportée entre les étudiants et les entrepreneurs. De plus, cela permet de sortir de l’horaire normal de l’université et d’être plus libre de nos actions. Enfin, il faudrait que les PICOM soient plus annoncés à l’intérieur et à l’extérieur de l’université afin de permettre plus d’expériences pratiques aux étudiants.»

Nous espérons que de nouveaux PICOM en génie voient le jour dans les prochaines sessions. Pour ce faire, deux cours sont disponibles dans la liste des cours complémentaires : PIC1001 (2 trimestres – 6 crédits) et PIC1002 (1 trimestre – 3 crédits). Si vous avez un intérêt ou une idée de projet avec un organisme à but non lucratif, n’hésitez pas à me contacter.

Références:

Céline Lemay, coordonnatrice des PICOM

celine.lemay@uqtr.ca

www.uqtr.ca/picom

Suivez-nous sur Facebook! «picomUQTR»