Une bourse postdoctorale Banting pour Maude Flamand-Hubert

Une prestigieuse bourse postdoctorale Banting décernée par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) vient tout juste d’être attribuée à Mme Maude Flamand-Hubert pour financer son stage postdoctoral qu’elle commencera l’automne prochain à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Ce programme d’excellence permet d’attirer des chercheurs postdoctoraux de premier ordre dans le but de les faire participer à l’essor social, scientifique et économique du pays.

Maude Flamand-Hubert.

Le financement de 140 000$ sur deux ans que s’est vu octroyer la stagiaire lui permettra de mettre en place son projet de recherche intitulé «Petites forêts privées et grand domaine public (1840-1930). Du régional au national: quelle histoire pour les forêts québécoises?». Ce projet a pour objectif de produire une synthèse historique de la forêt québécoise et vise à mieux comprendre le rôle de l’exploitation des petites forêts privées dans l’histoire du Canada, qui reste encore relativement méconnu. En suivant le parcours de six régions québécoises de 1840-1930, soit l’Outaouais, la Mauricie, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, les Cantons-de-l’Est, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, Mme Flammand-Hubert sera en mesure de comparer les différentes modes d’appropriation et d’exploitation de la ressource forestière à travers le temps et l’espace.

Les recherches postdoctorales de Mme Flamand-Hubert seront supervisées par M. Stéphane Castonguay, professeur en histoire environnementale au Département des sciences humaines à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et membre du Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIÉQ). Par le passé, Mme Flamand-Hubert a déjà collaboré à plusieurs occasions avec M. Castonguay, notamment dans le cadre des activités du Network in Canadian History and Environment (NiCHE) et de l’Institut d’histoire de l’Amérique française.

Mme Flamand-Hubert détient un doctorat en développement régional de l’Université du Québec à Rimouski effectué en cotutelle avec l’Université de Paris-IV Sorbonne en histoire moderne et contemporaine. Outre la présente bourse Banting, elle a été récipiendaire de la Bourse d’études supérieures du Canada Vanier du CRSH pour son doctorat ainsi que de la médaille d’or du Gouverneur général pour ses études de maîtrise.

Pour le Doyen de la recherche et de la création, M. Sébastien Charles,«c’est un honneur, pour l’UQTR, d’obtenir cette année encore une bourse postdoctorale Banting¸ et toutes mes félicitations vont à la lauréate, mais aussi à son directeur de recherche, M. Stéphane Castonguay, ainsi qu’à l’unité de recherche au sein de laquelle elle va poursuivre ses travaux, à savoir le CIÉQ. Cette excellente nouvelle confirme une fois encore le caractère novateur et distinctif de la recherche qui se mène en sciences humaines à l’UQTR».