Martin Descarreaux: prestigieuse nomination à la Fédération mondiale de chiropratique

Martin Descarreaux, DC, Ph. D., professeur au Département des sciences de l’activité physique de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), est nommé, en juillet 2017, au Conseil de la recherche de la Fédération mondiale de chiropratique (FMC) pour un mandat de 8 ans. Le Conseil de la recherche regroupe des experts dont le rôle consiste, notamment, à définir les orientations scientifiques dans le domaine de la chiropratique et des soins neuromusculosquelettiques, à organiser le congrès biennal de la FMC et à évaluer les publications des pairs.

Martin Descarreaux, professeur au Département des sciences de l’activité physique de l’UQTR et directeur du GRAN.

«Au nom de tous les membres du Conseil de la recherche de la FMC, j’aimerais souhaiter la bienvenue à Martin Descarreaux parmi nous. L’engagement du professeur Descarreaux au sein de plusieurs événements organisés par la FMC de même que son impressionnant dossier de recherche à titre de professeur à l’UQTR lui permettront d’apporter sa contribution, entre autres, quant à l’organisation du prochain congrès de la FMC, en 2019, et bien au-delà», affirme le professeur Greg Kawchuk, président du Conseil de la recherche de la FMC.

Soulignons que la mission de la FMC consiste à promouvoir la chiropratique à l’échelle internationale.

Un diplômé de l’UQTR et chercheur de calibre

Martin Descarreaux est diplômé de la première cohorte au doctorat de premier cycle en chiropratique de l’UQTR en 1998, où il a également obtenu sa maîtrise en sciences de l’activité physique en 2000. Il détient un doctorat en kinésiologie de la Faculté de médecine de l’Université Laval. Il a été titulaire de la Chaire de recherche en chiropratique de 2006 à 2014, et il dirige le Groupe de recherche sur les affections neuromusculosquelettiques (GRAN) de l’UQTR depuis 2010.

Ses travaux portent principalement sur l’étude des mécanismes neuromusculaires du rachis chez des populations cliniques et sur l’évaluation des effets de la manipulation vertébrale sur les mécanismes de contrôle neuromusculaire du tronc, secteur émergent de la recherche en santé.

En 2014, il a été élu au sein de la Société royale du Canada et a également reçu, la même année, le Prix d’excellence en recherche de l’UQTR.