Importante subvention de 1,6 M$ pour le Centre interuniversitaire d’études québécoises

Le Centre interuniversitaire d’études québécoises de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a obtenu le renouvellement de sa subvention du Fonds de recherche du Québec, une importante aide financière d’un peu plus de 1,6 M$ pour les six prochaines années, ce qui lui permettra de consolider et de développer de grands projets.

Le CIEQ s’est classé au troisième rang parmi les 21 candidatures déposées pour la subvention FRQSC-Regroupements stratégiques.

En plus de l’Atlas historique du Québec ou encore d’Espace CIEQ, le Centre interuniversitaire d’études québécoises (CIEQ) pourra poursuivre sa participation à d’importants projets collectifs comme l’Infrastructure intégrée des microdonnées historiques de la population du Québec (1621-1965).

En raison de l’excellence de sa candidature, le CIEQ s’est classé au troisième rang parmi les 21 candidatures déposées au FRQSC pour la subvention FRQSC-Regroupements stratégiques. L’objectif principal de ce programme est de renforcer des créneaux d’excellence en recherche ayant des retombées potentielles importantes pour le Québec sur les plans scientifique, culturel, social et économique.

Fondé en 1993, le CIEQ est formé de deux constituantes: le CIEQ-Laval (anciennement le Laboratoire de géographie historique de l’Université Laval), et le CIEQ-UQTR (Centre d’études québécoises de l’Université du Québec à Trois-Rivières, créé en 1986). Il reçoit l’appui de ces deux universités et du Fonds de recherche du Québec sur la société et la culture (FRQSC).

Les chercheurs du CIEQ, issus de neuf universités, se rejoignent pour étudier les changements de la société québécoise depuis les premiers peuplements. Leurs travaux s’inscrivent dans trois grands axes de recherche : les populations et leurs milieux de vie, les institutions et les mouvements sociaux, et la culture québécoise (diversité, échanges et transmission).