François Fabi reçoit la bourse d’excellence 3e cycle de la Fondation Desjardins

François Fabi, étudiant au doctorat en biologie cellulaire et moléculaire (oncologie) à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) sous la direction du professeur Éric Asselin, s’est vu attribuer la bourse d’excellence 3e cycle de la Fondation Desjardins, d’une valeur de 10000$. Cette bourse reconnaît la persévérance scolaire, l’engagement dans le milieu social et universitaire ainsi que l’excellence du dossier académique.

De gauche à droite, Édith Massicotte, diplômée de l’UQTR au baccalauréat en psychologie (2014), François Fabi, étudiant au doctorat en biologie cellulaire et moléculaire (oncologie) à l’UQTR, et Pierre Lavigne, Gouverneur de la Fondation Desjardins en Mauricie.

Il s’agit de la récompense la plus prestigieuse décernée lors du Gala Jeunesse Desjardins Mauricie 2017, où plus de 63000$ ont été remis en bourses. Cette soirée, qui reconnaît les lauréats du programme de bourses d’études de la Fondation Desjardins ainsi que ceux du Programme Excellence jeunesse Desjardins Mauricie, s’est tenue le 9 novembre au Musée québécois de la culture populaire

Prix Jacques-Genest

François a aussi reçu le prix Jacques-Genest, décerné pour la première place du concours de présentation orale, lors de la 59e réunion annuelle du Club de Recherches Cliniques du Québec qui se tenait à l’Estrimont, le 14 octobre dernier. La présentation de François a été sélectionnée pour le concours final à travers une centaine d’autres résumés; finalement, le concours s’est clos pas une session de présentations orales, en plénière, au cours de laquelle les quatre finalistes ont tenté de remporter le prestigieux prix Jacques-Genest.

Cette session était jugée par un panel d’experts regroupant certains des plus éminents chercheurs au Québec, tels que Anne-Marie Mes-Masson, directrice scientifique de l’Institut du cancer de Montréal, directrice Réseau de recherche en cancer du FRSQ et membre de la Société royale du Canada.

Le récipiendaire du prix Jacques-Genest est sélectionné sur la base de l’excellence de la présentation, de la diversité des approches expérimentales et ainsi que de la nature et de l’impact du projet de recherche présenté.

Le doctorant en biologie cellulaire et moléculaire François Fabi.

Recherches sur le cancer ovarien

Contrairement à l’image populaire, le cancer ovarien n’est pas une maladie singulière, mais plutôt un kaléidoscope de maladies distinctes regroupées sous une même bannière biologique; fondamentalement, on peut caractériser tous les cancers par l’invariable implication de cellules s’étant soustraites au contrôle de l’organisme. La médecine, affichant pourtant l’armamentarium le plus exhaustif de l’histoire de l’humanité, peine à lutter contre ce phénoménal adversaire.

Après avoir terminé son doctorat, François aspire à œuvrer dans un centre de recherche à titre de médecin-chercheur. Il a espoir que ses travaux, mettant de l’avant l’usage de thérapies combinant de façon synergique plusieurs composés pharmacologiques, permettront d’améliorer l’efficacité des traitements octroyés aux patientes tout en réduisant les effets secondaires encourus par ces dernières.