Soutien aux étudiants masculins en ergothérapie à l’UQTR

– Deuxième 5 à 7 masculin –

Le 11 avril dernier se déroulait la deuxième édition du 5 à 7 masculin du programme d’ergothérapie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Cet événement fait suite à une première édition qui s’était tenue à l’hiver 2016 et qui avait connu un grand succès. Ayant apprécié la richesse de l’expérience, ce sont les étudiants qui, cette année, ont pris en main l’organisation de la rencontre.

De gauche à droite: Alexis Daas, Guillaume Frigon-Gélinas,erg., Jonathan Nguyen, Louis Corriveau, Michaël Coulombe, Vincent Paquette et Vincent Mercier-Coderre.

Ce 5 à 7 s’inscrit dans la réalité de l’ergothérapeute masculin qui ne compose que 7% des membres de la profession. L’événement vise à répondre à une problématique connue à l’intérieur du milieu universitaire, soit la rétention des étudiants masculins dans le cursus de la formation d’ergothérapie. L’objectif étant de fournir un lieu de partage aux étudiants masculins et de consolider les liens entre eux.

Cette année, l’événement a pris la forme d’une rencontre informelle et conviviale entre un ergothérapeute et les étudiants du programme d’ergothérapie. Cela a donné lieu à des échanges pertinents et au partage du vécu de la réalité non seulement de l’ergothérapeute masculin dans sa pratique professionnelle, mais aussi durant sa formation. Nous avons eu la chance de compter parmi nous un étudiant d’une université française, en stage en Mauricie, ce qui a ouvert la porte à une discussion autour de différents aspects de la profession tels qu’ils se présentent dans les deux pays, avec leurs similitudes et leurs différences.

À la suite des commentaires positifs de la part des étudiants, ces derniers seront sans aucun doute heureux de répéter l’expérience l’an prochain et de perpétuer ainsi ce qui deviendra peut-être une tradition au programme d’ergothérapie de l’UQTR.

– Vincent Paquette, étudiant en ergothérapie à l’UQTR