Validation d’un programme de développement de compétences pour faire face au stress appliqué à des adolescents présentant des troubles intériorisés

 – Jonathan Bluteau a soutenu sa thèse de doctorat en psychoéducation –

Le blogue d’information En Tête de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) présente le résumé de thèse de doctorat en psychoéducation de M. Jonathan Bluteau, intitulée «Validation d’un programme de développement de compétences pour faire face au stress appliqué à des adolescents présentant des troubles intériorisés».

M. Jonathan Bluteau, étudiant en psychoéducation. (Photo Annie Brien)

Cette thèse se veut une contribution à l’amélioration des pratiques en matière de prévention des troubles intériorisés chez les adolescents. Cette étude vise à évaluer un programme de développement de compétences pour faire face au stress qui s’appuie sur l’approche cognitivo-comportementale. Guidée par un modèle d’évaluation basé sur la théorie des programmes (Chen, 2015), l’évaluation de la qualité de l’implantation a permis de soutenir la validation des composantes du modèle d’action. La validation du modèle de changement a été réalisée à l’aide de l’évaluation des effets. Pour ce faire, un devis mixte pluriméthodique a été appliqué. Ce devis à deux niveaux implique différentes méthodes, dont qualitatives, quantitatives et biométriques.

Le premier niveau, l’évaluation des processus, est lié à la validation du modèle d’action du programme In vivo. Pour cette étape, un protocole incluant des questionnaires autorapportés, des entretiens semi-structurés ainsi que des journaux de bord a été suivi. L’échantillon se compose de 13 adolescents âgés de 13 à 16 ans ainsi que des trois animateurs ayant mis en œuvre le programme.

Le deuxième niveau, l’évaluation des effets, se rapporte à la validation du modèle de changement du programme In vivo. Pour cet objectif, un protocole à cas multiple, incluant quatre filles et quatre garçons âgés de 13 à 17 ans, a été utilisé. Les résultats suggèrent que l’adhésion au programme est élevée pour les adolescents et que le modèle d’action proposé semble réaliste et pertinent en centre de réadaptation pour adolescents. Sur le plan des effets, il ressort que les garçons présentent une amélioration cliniquement significative tandis qu’aucune amélioration n’est observée chez les filles.

Thèse de doctorat en psychoéducation soutenue le 5 avril 2017.

De gauche à droite: Mme Danielle Leclerc, M. Réal Labelle, Mme Michelle Dumont, M. Jonathan Bluteau, étudiant, Mme Line Massé, et Mme Jocelyne Pronovost. (Photo Annie Brien)

Membres du jury

Mme Line Massé, Ph. D., directrice de recherche
Professeure, Université du Québec à Trois-Rivières

Mme Jocelyne Pronovost, Ph. D., codirectrice de recherche
Professeure associée, Université du Québec à Trois-Rivières

Mme Danielle Leclerc, Ph. D., présidente du jury
Professeure, Université du Québec à Trois-Rivières

Mme Michelle Dumont, Ph. D., évaluatrice interne
Professeure, Université du Québec à Trois-Rivières

M. Réal Labelle, Ph. D., évaluateur externe
Professeur, Université du Québec à Montréal