Cynthia Laforme, notre FIERTÉ UQTR de novembre

Chaque mois, les Services aux étudiants (SAE) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) soulignent le cheminement exceptionnel d’un étudiant qui se démarque pour toutes sortes de raisons. En ce mois de novembre, nous vous présentons Cynthia Laforme qui terminera sous peu une maitrise en éducation en plus de s’impliquer de diverses façons dans la vie universitaire.

Orthopédagogue en devenir, Cynthia témoigne d’une grande sensibilité envers les étudiants universitaires ayant des besoins particuliers. Elle terminera sous peu sa maitrise après avoir complété un baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale. Elle a su concilier études et travail en occupant différents emplois étudiants sur le campus, en plus de participer à quelques comités. Elle est d’ailleurs associée, depuis peu, dans l’entreprise Cap sur l’avenir qui offre des services d’enseignement privé aux élèves du primaire, du secondaire et du collégial.

Depuis la création du Comité Diversité étudiante en 2012, elle a contribué, à titre de membre étudiante à la maitrise en orthopédagogie, à plusieurs activités comme la conception de documents d’informations sur les services offerts aux étudiants en situation de handicap, la conception ainsi que l’assistance à l’animation d’ateliers de sensibilisation à la diversité étudiante.

Durant sa formation au baccalauréat, Cynthia a participé à titre de membre étudiante au sein du Comité de programme en enseignement en adaptation scolaire et sociale au Département des sciences de l’éducation. Elle siège toujours à ce comité comme membre externe représentante de la maitrise. De plus, Cynthia a été impliquée dans le comité de révision du programme du baccalauréat en enseignement des mathématiques au secondaire et elle a participé à la modification des documents des stages pour la formation pratique au sein du même programme.

Aux Services aux étudiants (SAE), notamment, elle agit à titre de surveillante d’examens adaptés et de tutrice (pour des cours en didactique des mathématiques). Elle est aussi mentore dans le programme Tandem, dans le cadre duquel elle a accompagné près d’une trentaine d’étudiants ayant une situation de handicap à l’UQTR, et ce, depuis les débuts du programme en 2012. Dans une optique de réussite, avec TANDEM, elle enseigne des stratégies d’apprentissage et des méthodes de travail nécessaires pour les études universitaires. C’est d’ailleurs en occupant cet emploi de mentore lors de la deuxième année de son baccalauréat qu’elle découvre sa passion pour l’intervention orthopédagogique. Aux dires de Cynthia, cela lui a permis de confirmer et de recentrer son choix professionnel. De plus, elle a participé à un projet de collaboration université-collège consistant à offrir des ateliers-midi sur le métier étudiant dans les trois collèges de la région et à aider à l’élaboration de différents outils.

Elle a également occupé la fonction d’assistante de recherche sur différents projets en éducation. Cela l’a conduite vers les études doctorales qu’elle entamera l’an prochain. Elle est particulièrement fière d’avoir pris le temps de se connaitre durant son parcours d’étudiante et à travers ses différentes contributions, ce qui lui a permis de réorienter son choix de recherche pour ses études supérieures afin de se centrer sur l’enseignement des jeunes adultes. Comme elle l’affirme, elle a «découvert la recherche sans oublier son amour pour l’intervention éducative».

Cynthia est reconnue par ses supérieurs, ses professeurs et les employés des SAE comme faisant preuve d’un grand jugement réflexif. Elle démontre une générosité remarquable dans les équipes de travail: elle est présente, fiable et disponible, elle propose des idées novatrices, elle prend des initiatives aidantes et elle contribue en amenant le meilleur de ses compétences, notamment sur le plan des technologies de l’information.

Par Caroline Vézina, coordonnatrice du Centre d’aide en français pour les Services aux étudiants